href="ayodhya/index.htm" href="cachemire/index.htm" href="culture/index.htm" href="invasion/index.htm" href="histoire/index.htm" href="indiatoday/index.html" href="contes-legende/krishna-leela/index.htm" Jaia Bharati, information sur l'Inde, Sri Aurobindo, culture indienne, aryen, veda, Nehru, rajputs, mahrattes, civilisation indienne, Tilak, home rule, Terrorisme, Islam, Maurya, Gupta, Moghol, spiritualite, Aryen, Manohar Malgonkar, Veda, empire des Indes, sikhs, François Gautier, Gandhi, Claude Arpi




 

Événement


Deux conférences de Michel Danino

Auteur de « L'Inde et l'invasion de nulle part, le dernier repaire du mythe aryen »

(Éditions Les Belles Lettres, Collection « La Voix de l’Inde », 2006)

 

 

« L'Inde et l'invasion de nulle part, le dernier repaire du mythe aryen »

Samedi 14 avril à 17h

LES COMPTOIRS DE L'INDE
60 rue des vignoles, Paris 20ème
Métro : Buzenval


(conférence suivie d’une séance de signature)

 

 

« Une nouvelle optique de la civilisation indienne »

Dimanche 22 avril à 15h

GROUPE DE RÉFLEXION FRANCO-INDIEN
Maison des Associations, Château de Buc, rue Louis Massotte, Buc (Haut Buc) 78.
Réservation : 01-39-56-47-89 ou lalitha.badrinath@wanadoo.fr

(conférence accompagnée d'une projection de photographies et suivie d’une séance de signature)


     L’optique conventionnelle de la civilisation indienne repose sur la notion d'une invasion ou migration aryenne qui aurait apporté avec elle les semences principales de cette civilisation : le sanskrit, les Védas, le système des castes, et une certaine agressivité qui aurait subjugué les populations et les cultures autochtones, « pré-aryennes ». Parmi ces dernières, la civilisation de l’Indus-Sarasvatî (ou « harappéenne »), épanouie au nord-ouest de l’Inde depuis -2600 s'est trouvée artificiellement reléguée dans la préhistoire, coupée de l’Inde « classique » — une sorte d’îlot dans le temps et dans l’espace.
     Or, quantité de trouvailles récentes démontrent que la culture harappéenne a de nombreux points de continuité avec l’Inde classique dans les domaines de l’urbanisme, de l’agriculture, de l’astronomie, de la géométrie, des techniques et artisanats, de l’art et de la religion. Autant une migration aryenne est parfaitement invisible sur le terrain, autant l’héritage harappéen est riche, multiforme, et vigoureux. Par ailleurs, la redécouverte du fleuve védique, la Sarasvatî, a de lourdes conséquences quant à la datation des hymnes védiques composés sur ses rives. Enfin, l’archéologie et l’archéométallurgie sont en train de bouleverser nos vieilles idées de la préhistoire des plaines gangétiques.
     Michel Danino nous propose une synthèse de ces récentes données et tente de poser les bases d’une nouvelle optique de la civilisation indienne.


Michel Danino vit dans l’Inde du Sud depuis trente ans. Il y a traduit et dirigé de nombreux ouvrages en rapport avec la Mère et Sri Aurobindo, et s’est plongé dans l’étude de la civilisation indienne. Auteur de cinq livres en anglais et de nombreux articles — il collabore entre autres à La Revue de l'Inde revue trimestrielle publiée par Belles Lettres —, Michel Danino a donné de nombreuses conférences un peu partout en Inde, et s’intéresse à l’histoire et l’archéologie, à l’éducation et à l’environnement.



   

 




 

           
© Jaïa Bharati